Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘namur’

« La tradition historique veut que l’évêque inhumé au prieuré d’Oignies en 1241 et le propriétaire des mitres liées au Trésor d’Oignies soient une seule et même personne : Jacques de Vitry, dignitaire religieux et mécène mort à Rome en 1240. Ces affirmations n’ont cependant jamais pu être infirmées ou confirmées. Pour vérifier cette théorie, la Société archéologique de Namur lance, avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin, le projet scientifique CROMIOSS (Études croisées en Histoire et en sciences exactes sur les mitres et les ossements de l’évêque Jacques de Vitry). » (1)

Cromioss est une initiative de la Société archéologique de Namur menée en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin. Les recherches en sciences humaines et en sciences exactes sont menées par les institutions scientifiques partenaires: UNamur, IRPA, Ulg et Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. Le projet Cromioss a reçu le soutien du Fonds Jean-Jacques Comhaire géré par la Fondation Roi Baudouin. Vous découvrirez les différents étapes de la recherche via les capsules présentées dans la playlist Cromioss.

 

(1) extrait du Projet Cromioss

Read Full Post »

Le TreMa à Namur (Belgique) présente sa nouvelle exposition « Fabuleuses histoires des bêtes et des hommes » jusqu’au 16 février 2014.

Cultura Europa a interviewé Rémy Cordonnier, responsable du fonds ancien et des archives de la Bibliothèque d’agglomération de Saint-Omer.

Il est l’un des auteurs de la très belle publication qui accompagne l’exposition.

Read Full Post »

Les gens du fleuve, ce sont ceux de la Meuse belge et plus particulièrement la Haute Meuse. Un film où l’esthétique est au service de l’humain, des gens du fleuve.
Réalisation Xavier Istasse

 

lien vers Wallonie Image Production

Read Full Post »

Mosa nostra, la Meuse mérovingienne

Mosa nostra, la Meuse mérovingienne de Verdun à Maastricht du 5e au 8e siècle fut à la fois le titre d’un colloque et d’une exposition réalisée à Namur en octobre 1999. L’exposition fut bilingue et itinérante (Tongres, Charleville-Mézières, Saint-Germain-en-Laye et Maastricht). Le film fut réalisé par Cultura Europa dans ce cadre.

« La Meuse prend sa source à 402 m d’altitude au pied du plateau de Langres. Elle parcours 890 km et franchit plusieurs formations géologiques. Elle parcourt la Lorraine, l’Ardenne, le Condroz et les Pays-Bas. Son cours et sa vallée constituent une des principales voies de circulation et de communication nord-sud de la Gaule romaine puis de Etats mérovingiens et carolingiens. Le documentaire présente les différentes époques historiques et archéologiques de la grande aventure de la Meuse jusqu’à la période carolingienne. »

Read Full Post »

Via Scoop.itpatrimoine et archéologie Wallonie-Bruxelles-Belgique-Europe

NAMUR – À Namur, la société de Seilles TWT restaure quelque 5 000 m2 de murailles. Recensement, démontage, remontage et rejointoyage.

Via www.lavenir.net

Read Full Post »

Etonnant reportage de l’asbl Cultura Europa à propos de la restauration d’une corne à boire en verre mérovingienne. Il s’agirait plutôt d’une dérestauration.

L’objet a déjà été restauré mais sa lecture est difficile. Le travail de restauration d’Anne Lechat consiste d’abord à démonter l’objet, de le nettoyer de sa première restauration et enfin de le remonter.

Respect de l’objet et de son état, facilité de lecture pour les scientifiques sont les maîtres mots qui ont guidé la restauration.

Read Full Post »

Une info qui nous vient de l’Avenir…

Namur: Namur: dans la réserve précieuse des facultés – L’Avenir.

Read Full Post »

Michel Pastoureau, médiéviste français

Michel Pastoureau, médiéviste français

Michel Pastoureau,historien  du moyen-âge , a rassemblé vendredi 13 janvier plus de 250 personnes lors de sa conférence à Namur.  C’est une réussite pour Jacques Toussaint, conservateur du Musée des Arts Anciens  et ses équipes qui clôturaient dimanche 15 janvier la belle exposition sur le Bleu au musée des Arts Anciens du Namurois.

Les couleurs ont une histoire et celle du bleu n’est pas banale. Si elle est aujourd’hui la couleur préférée des Occidentaux, elle était  dévalorisée dans la Rome antique. A cette époque, les yeux bleus étaient signes de dégénérescence. Les Barbares utilisaient la guède, colorant bleu, pour leurs vêtements.

Comment comprendre ce revirement ?

L’historien nous aide. Vers le XIIe siècle, certains religieux valorisent les couleurs dans la décoration des églises. La lumière vient de Dieu. Elle vient du ciel. Il est bleu. La lumière a pour couleur le bleu. La Vierge qui portait un habit sombre pour le deuil de son fils, voit son vêtement s’éclaircir jusqu’au bleu. Plutôt que d’être de deuil, il devient divin. Les rois de France qui veulent se démarquer portent un habit dont la couleur est celle de la Vierge. La volonté de distinguer d’un côté et le mimétisme de l’autre font se propager la couleur bleu. La Réforme protestante la maintiendra dans sa palette de couleurs. Exit le rouge, le jaune, le vert, … le bleu reste, il est discret.

Trop peut-être ? A force d’être consensuel, le bleu n’en est-il pas devenu aujourd’hui insipide ? Si nous aimons le romantisme d’une mer bleue, un habit bleu aide à passer inaperçu dans un groupe. L’avenir de la couleur ? Michel Pastoureau n’est pas devin mais il promet au bleu encore quelques belles années.

Christophe Collard

Read Full Post »

Michel Pastoureau, historien médiéviste , donnera une conférence ce vendredi 13 janvier 2012 à 18h30 à l’auditoire Aula Maior (rue Grafé 1 Namur) des Facultés universitaire Notre-Dame de la Paix. Le titre de la conférence « l’historien face à la couleur: l’exemple du Bleu ». Elle clôture la très belle exposition « Regards sur le Bleu » présentée au Musée provincial des Arts anciens du Namurois. Si vous ne l’avez pas encore vue, elle est encore accessible jusqu’au 15 janvier rue de Fer n°24 à Namur.une conférence de Michel Pastoureau

Read Full Post »